Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 avril 2015

Le 10 mai, hommage à Sainte Jeanne d'Arc

2312247465.jpg

Jérémy Thebault appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Alain Soral appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Marion Sigaut appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Béatrice Bourges appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Pierre Hillard appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

dimanche, 12 avril 2015

Histoire : république et democrartie en France, une histoire trouble

bureau de vote Bramtot
Un bureau de vote en 1891 (tableau d’Alfred Bramtot).

Quiconque a un peu de culture politique sait que « République » et « démocratie » ne sont pas des termes synonymes et interchangeables. La République populaire de Chine, la République de Cuba ne sont pas démocratiques. A contrario, le Royaume-Uni, l’Espagne, le Danemark sont des monarchies démocratiques. Il n’est même pas besoin d’aller chercher les exemples à l’étranger : la Première République ne fut pas démocratique (1) ; alors que le Second Empire fut démocratique (bien que les élections furent sévèrement encadrées).

La République moderne française, née en 1870 (ou 1875 selon l’importance accordée à l’amendement Wallon) était-elle aussi parfaitement démocratique ? L’Histoire montre que si ce régime puise sa légitimité du suffrage universel, les républicains ont été plus d’une fois mal à l’aise avec le principe démocratique. C’est l’historien et sociologue Pierre Rosanvallon qui pose la question : « les républicains sont-ils philosophiquement vraiment des démocrates ? ». Il répond : « Le doute secret [sur la supériorité intrinsèque du suffrage universel] qui travaille en profondeur la foi des pères fondateurs [de la IIIe République] ne procède pas seulement d’une déception devant l’ingratitude des masses, il plonge aussi ses racines dans un indéniable dualisme philosophique de la pensée républicaine » (2).

Lire la suite

samedi, 11 avril 2015

FAJ reçoit Jean-Yves Dufour le samedi 11 avril 2015 (MÀJ)

(11/04/15) Le local où doit se tenir la conférence de ce soir a été vandalisé cette nuit par des militants de l'anti-France, qui à défaut de pouvoir nous opposer des arguments cohérents dans le cadre d'un débat politique, préfèrent utiliser l'intimidation et le vandalisme quand ce n'est pas la caricature.

Loin de nous impressionner, cet acte de dégradation renforce au contraire notre détermination à défendre une cause que nous savons juste et vraie. La conférence de ce soir est donc maintenue.

 

jean-yves dufour,faj,jérémy thebault