Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 décembre 2014

Arbre de la "Révolution" : "Leur condamnation n'entamera pas ma détermination"

Communiqué de presse de Jérémy Thebault

Président de France Action Jeunesse

 

 

2383667218.JPGLe 29 mars 2013, j’ai abattu à Berthenonville dans l’Eure, l’arbre de la « liberté » planté lors des commémorations du bicentenaire de la Révolution.

 

J'ai commis ce geste de réparation et de justice afin de faire connaître et reconnaître ce que l'on appelle le « génocide Vendéen ».

Ce génocide fut orchestré par le régime républicain entre 1793 et 1796. Il est responsable de la mort de plusieurs centaines de milliers de personnes dans des circonstances effroyables.

 

J'ai également commis cet acte pour m'attaquer à ce que Reynald Secher nomme le « mémoricide », c'est à dire la volonté des responsables de ce génocide de nier et de relativiser leur crime allant même jusqu'à faire passer les Vendéens pour les bourreaux.

 

Ce mercredi 17 décembre, j'ai été condamné par la cour d'Appel de Rouen à un mois de prison avec sursis, 500 euros d'amende, 1 400 euros de dommages et intérêts ainsi que 420 euros de frais de justice.

 

À travers cette condamnation, les tenants de l'histoire officielle ont sali une nouvelle fois la mémoire des victimes du génocide et entretenu le mémoricide.

 

Cependant, ce verdict n’entamera pas ma détermination à faire reconnaître le génocide Vendéen. Il s'annonce même comme une victoire car cet arbre de la « liberté » dont l'existence même était une provocation n'existe désormais plus et la république a due se confronter au rappel des faits dont elle s'est rendue responsable durant la révolution.

 

Poursuivons la reconquête, parce que la vérité rend libre et que la liberté n'a pas de prix !

 

 

Pour soutenir  notre action, envoyez vos dons par paypal ci-dessous ou par chèque à l'ordre de "France Action Jeunesse" BP98544 - 95891 Cergy-Pontoise Cedex

Soutenez notre action ! 

 

vendredi, 12 décembre 2014

Les crèches : de « véritables provocations » pour le Grand Orient

Les francs-maçons du Grand Orient sont repartis au « combat » pour « renforcer » la neutralité religieuse dans l’espace public, à l’heure des crèches de Noël polémiques déclare Libération.

godf-cb911.jpgLe Grand Orient de France (GODF) n’entend pas seulement promouvoir la laïcité, il veut « la renforcer », à l’heure des « véritables provocations » de ceux qui veulent installer des crèches dans les bâtiments publics.

Lire la suite

jeudi, 11 décembre 2014

Eric Zemmour : "On ne dira bientôt plus Noël"

mercredi, 10 décembre 2014

Christian Le Lann : "Adieu poire, merlan, collier, araignée, échine, plat de côtes"

699330-800px-decoupe_boeuf.jpgTRIBUNE

Les dénominations des morceaux de viandes bovine et ovine, dans les grandes surfaces, vont être remplacées par un classement à base d’étoiles et des termes génériques («à mijoter», «steak», etc.) Ce système, qui prétend simplifier l’étiquetage et menace de s’étendre, fait disparaître un pan entier de notre culture.

La France est une exception. Une exception culturelle.

Lire la suite

mardi, 09 décembre 2014

Soirée de fin d'année de France Action Jeunesse

Blazon FAJ.png

Soirée de fin d'année de France Action Jeunesse 

Samedi 13 décembre 2014

à Conflans-Sainte-Honorine (78) à partir de 19h30

PAF : 10 € adhérent : 8 €

réservation : franceactionjeunesse@hotmail.fr

P1010430.JPG

 

lundi, 08 décembre 2014

Que signifie Immaculée Conception ?

Immaculee_conception_2014.jpgQue signifie Immaculée Conception ?

Bienheureux Pie IX, Constitution apostolique Ineffabilis Deus, 8 décembre 1854

En conséquence, après avoir offert sans relâche, dans l’humilité et le jeûne, Nos propres prières et les prières publiques de l’Eglise à Dieu le Père par son Fils, afin qu’il daignât, par la vertu de l’Esprit-Saint, diriger et confirmer Notre esprit ; après avoir imploré le secours de toute la cour céleste et invoqué avec gémissements l’Esprit consolateur, et ainsi, par sa divine inspiration, pour l’honneur de la Sainte et Indivisible Trinité, pour la gloire et l’ornement de la Vierge Mère de Dieu, pour l’exaltation de la foi catholique et l’accroissement de la religion chrétienne ; par l’autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, des Bienheureux apôtres Pierre et Paul et la Nôtre,
Nous déclarons, Nous prononçons et définissons que la doctrine qui enseigne que la Bienheureuse Vierge Marie, dans le premier instant de sa Conception, a été, par une grâce et un privilège spécial du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée et exempte de toute tache du péché originel, est révélée de Dieu, et par conséquent qu’elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles.

C’est pourquoi, si quelques-uns avaient la présomption, ce qu’à Dieu ne plaise, de penser contrairement à Notre définition, qu’ils apprennent et qu’ils sachent que condamnés par leur propre jugement ils ont fait naufrage dans la foi et cessé d’être dans l’unité de l’Eglise ; et que, de plus, ils encourent par le fait même les peines de droit, s’ils osent exprimer ce qu’ils pensent de vive voix ou par écrit, ou de toute autre manière extérieure que ce soit.

En vérité, Notre bouche est pleine de joie et Notre langue est dans l’allégresse ; et Nous rendons et rendrons toujours les plus humbles et les plus profondes actions de grâces à Notre-Seigneur de ce que, par une faveur singulière, il Nous a accordé, sans mérite de Notre part, d’offrir et de décerner cet honneur, cette gloire et cette louange à sa Très Sainte Mère. Nous avons la plus ferme espérance et la confiance la plus assurée que la Vierge Bienheureuse qui, toute belle et tout immaculée, a écrasé la tête venimeuse du cruel serpent et apporté le salut du monde ; qui est la louange des prophètes et des apôtres, l’honneur des martyrs, la joie et la couronne de tous les saints, le refuge le plus assuré de tous ceux qui sont en péril, le secours le plus fidèle, la médiatrice la plus puissante de l’univers entier auprès de son Fils unique pour la réconciliation ; la gloire la plus belle, l’ornement le plus éclatant, le plus solide appui de la sainte Eglise ; qui a toujours détruit toutes les hérésies, arraché les peuples et les nations fidèles à toutes les plus grandes calamités, et Nous-même délivré de tant de périls menaçants, voudra bien faire en sorte, par sa protection toute-puissante, que la Sainte Mère l’Eglise catholique, toutes les difficultés étant écartées, toutes les erreurs vaincues, soit de jour en jour plus forte, plus florissante chez toutes les nations et dans tous les lieux ; qu’elle règne d’une mer à l’autre et depuis les rives du fleuve jusqu’aux extrémités du monde ; qu’elle jouisse d’une paix entière, d’une parfaite tranquillité et liberté ; que les coupables obtiennent leur pardon les malades leur guérison, les faibles de cœur la force les affligés la consolation, ceux qui sont en danger le secours ; que tous ceux qui sont dans l’erreur, délivrés des ténèbres qui couvrent leur esprit, rentrent dans le chemin de la vérité et de la justice, et qu’il n’y ait plus qu’un seul bercail et qu’un seul pasteur.

Que les enfants de l’Eglise catholique, Nos Fils bien-aimés, entendent nos paroles, et qu’animés chaque jour d’une piété, d’une vénération, d’un amour plus ardents, ils continuent d’honorer, d’invoquer, de prier la Bienheureuse Mère de Dieu, la Vierge Marie, conçue sans la tache originelle ; et que, dans tous leurs périls, dans leurs angoisses, dans leurs nécessités, dans leurs doutes et dans leurs craintes, ils se réfugient avec une entière confiance auprès de cette très douce Mère de miséricorde et de grâce. Car il ne faut jamais craindre, il ne faut jamais désespérer, sous la conduite, sous les auspices, sous le patronage, sous la protection de Celle qui a pour nous un cœur de Mère, et qui, traitant elle-même l’affaire de notre salut, étend sa sollicitude sur tout le genre humain ; qui, établie par le Seigneur Reine du ciel et de la terre, et élevée au-dessus de tous les chœurs des anges et de tous les rangs des saints, se tient à la droite de son Fils unique, Notre-Seigneur Jésus-Christ, intercède efficacement par toute la puissance des prières maternelles, et trouve ce qu’elle cherche, et son intercession ne peut être sans effet.

source : le rouge et le noir 

vendredi, 05 décembre 2014

[COLLOQUE] « Pour un nouveau régime », le 6 décembre à Paris

visuel-1-184bb.png

mercredi, 03 décembre 2014

Le libéralisme contre le droit : le poison positiviste

thomas2-43f33.png

Le droit, les droits : ces mots courent sur toutes les lèvres. On croit benoîtement en saisir le sens. Las ! Notre droit est un arbre mort, dépourvu de la sève nécessaire à son épanouissement. Quelle maladie a pu foudroyer ainsi le chêne de l’antique Ars juris ? 
A cette questio

n, nous répondrons sans ambages : le libéralisme philosophique et son funeste avatar qu’est le positivisme juridique.

Lire la suite