Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 31 octobre 2014

Procès de l'arbre de la Révolution : Soutenez Jérémy Thebault

jeudi, 30 octobre 2014

Gonesse :Une femme enceinte blessée après le caillassage d'un bus

4249997_cif_640x280.jpgUne femme enceinte a été blessée à la tête suite à un jet de pierres, ce mardi soir, alors qu’elle se trouvait à bord d’un bus des Courriers d’Ile-de-France (CIF), à Gonesse.

La scène s’est produite dans la rue de Paris, peu avant 19 heures. Le chauffeur du bus, fortement choqué, a été pris d’un malaise. Les deux victimes ont été conduites au centre hospitalier de Gonesse.
Les jours de la passagère, qui ne souffre que de blessures légères, ne sont pas en danger.

D’après la CGT, les conducteurs des lignes 11 (qui relie Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, à Goussainville, et qui a été visé par le caillassage) et 95-02 (qui relie Roissy RER à Montmorency) ont exercé dans la foulée leur droit de retrait. « Les salariés subissent des caillassages récurrents, dénonce Jamal Benkissaou, secrétaire du CHSCT des CIF, dans un communiqué.La direction n’apporte aucune solution, si ce n’est faire pression et menacer les salariés pour travailler dans un environnement dangereux. » Ce mercredi matin, le trafic a repris normalement.

Source

jeudi, 23 octobre 2014

Réforme des allocations familiales : une réforme stupide et honteuse

166c424fb61ddd1e4eede5fb17075684-0-628-317-4091803.jpgLe projet de réforme des allocations familiales a commencé à être discuté mardi à l’Assemblée Nationale. Cette réforme, prévue dans le budget 2015, vise les foyers gagnant plus de 6.000 euros nets par mois avec au moins deux enfants à charge.

Réforme d’égalité ou d’austérité ? Le gouvernement souhaite abaisser le niveau des allocations familiales pour les foyers les plus aisés. Une mesure qui accentue l’effet de la réduction du quotient familial décidée l’année dernière.

Lire la suite

Paris : 95 millions d'euros pour deux mille clandestins

Alors que le gouvernement ne cesse de diminuer les aides pour les familles Françaises (reforme des allocations familiales...), et met durement à contribution les classes moyennes et les retraités, une quinzaine de jeunes clandestins africains soutenus par les syndicats lycéens seront pris en charge par la Ville de Paris. 

La Mairie de Paris fait, elle, valoir ses efforts : 95 millions d’euros en 2014 (contre 35 millions d’euros en 2008) sont consacrés à la prise en charge de deux mille jeunes, dont sept cents sont majeurs et bénéficient d’un contrat « Jeune majeur », à condition qu’ils suivent avec sérieux leur scolarité. 

Mardi 21 octobre, on savoure la victoire, et l’humeur est à la fête dans les locaux de ce syndicat lycéen où ces jeunes, dont certains scolarisés dans des lycées professionnels, avaient, depuis huit jours, trouvé refuge. L’après-midi même, une trentaine de personnes, des jeunes migrants, entourés de militants du Réseau éducation sans frontière (RESF) et de l’Association accompagnement et défense des jeunes isolés étrangers (Adjié) avaient manifesté sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Cette solution, bienvenue pour la quinzaine de lycéens soutenus par la FIDL, n’épuise pourtant par le problème de l’afflux soudain de ces jeunes, accru depuis trois ou quatre ans. Venus du Sénégal, du Cameroun, du Mali, ils débarquent, après un incroyable périple, en Ile-de-France sans un sou ni un contact. [...]

source : le monde

Canada : Un converti à l'islam tue un militaire et sème la panique au Parlement à Ottawa (vidéo)

 

Les autorités canadiennes n’ont pas encore confirmé l’identité du tireur abattu mercredi. Plusieurs médias, dont CBS News et CTV, avancent cependant un nom : Michael Zehaf-Bibeau, un Canadien de 32 ans connu des services de renseignement.

Sa photo a d’abord été repérée par le journaliste canadien William Reymond dans une réponse à l’appel à témoins de la police d’Ottawa sur Twitter. Retweetée par un compte djihadiste francophone (depuis suspendu) dans la foulée, elle est bien authentique selon la chaîne CBC, qui a obtenu confirmation des forces de l’ordre, mercredi soir.

L’homme, qui a tué un garde posté devant le monument aux morts avant d’être abattu par un garde du Parlement, se serait récemment converti à l’islam, selon deux « officiels américains », indique Reuters. Comme Martin Rouleau-Couture, abattu lundi après une course-poursuite avec les autorités, Michael Zehaf-Bibeau était considéré comme un «voyageur à haut risque» par les services de renseignements qui lui avaient récemment annulé son passeport, selon des sources officielles du quotidien Globe and Mail. Selon CNN, il avait exprimé son intention d’aller suivre un entraînement au djihad à l’étranger.

Zehaf-Bibeau était connu de la police de Montréal, où il avait été arrêté cinq fois pour des délis mineurs: trois fois pour possession de marijuana et deux fois pour ne pas avoir respecté les conditions de sa mise à l’épreuve, selon le journaliste canadien Domenic Fazioli.

En 2011, il avait encore été inculpé pour sa participation à un cambriolage à Vancouver. Il n’avait finalement été condamné qu’à un jour de prison pour avoir « proféré des menaces ».

source : 20minutes.fr

samedi, 18 octobre 2014

Arbre de la "Révolution" : Procès en appel à Rouen (Màj)

 

 

 

 

763927843.JPG

Ce lundi à la Cour d'appel de Rouen le procureur a requis 4000 euros d'amende dont 3000 euros avec sursis et la mairie réclame 2500 euros. Le délibéré a été reporté au 17 décembre 2014.

Communiqué de presse de Jérémy Thebault

Président de France Action Jeunesse

 

 

Le 29 mars 2013, j’ai abattu à Berthenonville dans l’Eure, l’arbre de la « liberté » planté lors des commémorations du bicentenaire de la Révolution.

 

J'ai commis ce geste de réparation et de justice afin de faire connaître et reconnaître ce que l'on appelle le « génocide Vendéen ».

Ce génocide fut orchestré par le régime républicain entre 1793 et 1796. Il est responsable de la mort de plusieurs centaines de milliers de personnes dans des circonstances effroyables.

 

J'ai également commis cet acte pour m'attaquer à ce que Reynald Secher nomme le « mémoricide », c'est à dire la volonté des responsables de ce génocide de nier et de relativiser leur crime allant même jusqu'à faire passer les Vendéens pour les bourreaux.

 

Suite à mon action, j’ai été poursuivi en justice et condamné en première instance à Evreux à 3000 euros d'amende dont 2500 euros avec sursis et 800 euros de dommages et intérêts et 300 euros de frais de justice.

 

À la suite de cette condamnation, j’ai décidé de faire appel de ce verdict injuste et indécent.

 

Par conséquent, je vous informe que le procès en appel aura lieu à :

 

 

Cour d'appel de Rouen

 

le 3 novembre 2014 à 14h15

Grille d'entrée R.C droit, 4eme chambre

 

Pour soutenir  notre action, envoyez vos dons par paypal ci-dessous ou par chèque à l'ordre de "France Action Jeunesse" BP98544 - 95891 Cergy-Pontoise Cedex

Soutenez notre action ! 

 

Plug anal géant place Vendôme : Paris et la France humiliées (MàJ)

anne-hidalgo-565x250.jpg

Nous vivons une époque sidérante. Il est même difficile de trouver les adjectifs adéquats pour qualifier le temps présent, tant chaque jour apporte sa nouvelle marque, que l’on pourrait croire, à tort, indépassable. Au programme du jour, l’installation place Vendôme à Paris, d’un « plug anal géant » (sex toy spécialement dédié aux plaisirs inversés). L’œuvre est signée de l’artiste américain Paul McCarthy.

L’équipe de l’émission « Tracks », sur la chaîne franco-allemande Arte, présente l’exposition de Paul  Mac Carthy, place Vendôme, en ces termes : « Habitué des performances gargantuesques tendance scato, l’artiste américain Paul McCarthy s’apprête à couler un bronze géant place Vendôme à Paris, face au ministère de la Justice. » L’artiste est célèbre, notamment pour l’obsession qu’il porte au concept freudien de « stade anal » ; parmi ses créations les plus fameuses figurent des étrons géants, des sculptures zoo-pédophiles ou bien encore un père Noël brandissant des godemichés. Paul McCarthy est bien coté et ses « œuvres » fortement pornographiques ne pouvaient être inconnues de la mairie de Paris, et de l’adjoint à la culture, monsieur Bruno Julliard (ancien du MJS, celui-ci s’est fait remarquer pour avoir publié un tweet dans lequel il souhaitait que les participants à la Manif pour tous soient victimes d’un attentat).

Pourtant, les dénégations de la gauche sociétaliste se sont multipliées hier. Nul ne semblait souhaiter assumer cette blague proctologique. À commencer par l’un des derniers soutiens du gouvernement, le journal Libération. Par la plume d’un certain Quentin Girard, le journal a déclaré (dans un français très incorrect) : « La sculpture qui est un plug anal, mais un arbre en fait. » En fait de rire, peut-être devrions-nous pleurer en lisant un tel mensonge. Le journaliste est-il inculte, mal renseigné ou de mauvaise foi ? Il feint, bien sûr, et se moque. 

En effet, Quentin Girard se gausse ouvertement des « réacs » choqués par cette provocation, laquelle  n’a rien de transgressif mais tout de nihiliste.  Pour cet homme, Paris défiguré par un sex toy géant, c’est drôle ; comme il le dit lui-même dans l’article, nous devrions « péter un coup ».

Plutôt que drôle, la provocation de Paul McCarthy est représentative du marché de l’art post-moderne, tant par sa morbidité formelle que par son vide esthétique. Cette installation est laide, scatologique, grotesque. Bref, c’est un néant qui n’a sa place que dans la collection d’un milliardaire sans affect spirituel, tels ceux que décrivait Michel Houellebecq dans son dernier ouvrage, La Carte et le Territoire.

Une indignité de plus à porter au crédit de l’équipe de la mairie de Paris. Cette dernière synthétise, à elle seule, ce que le peuple français rejette désormais en masse. Ne parlons pas d’une élite déconnectée du réel et au goût douteux,  car « élite » est un mot qui ne sied guère à ces nains.

MàJ : Installée depuis 3 jours plâce Vendôme à l’occasion de la FIAC, la sculpture gonflable Tree de Paul Mc Carthy a été saccagée cette nuit.

 

B0NzJYaCMAQri5r.jpg

Autres non-oeuvres sans ambiguïté de Paul McCarthy


Depuis la cuvette d’urinoir présentée par Duchamp comme «sculpture» voici un siècle, n’importe quoi peut servir d’œuvre. On prétend que derrière cela se cache une idée géniale, une pensée prodigieuse, que ces soi-disant artistes communiquent avec l’âme du monde, le sacré, nous disent quelque chose de l’être, de la vie. »

Paul-McCarthy-art-degenere-paris-B.png

 

 

vendredi, 17 octobre 2014

Sarközy : Une catastrophe de deux neurones à ne plus permettre

arton1894-b9e56.jpg« Si je perds, j’arrête la politique. » Tels étaient pourtant les mots du candidat Sarkozy à l’approche des élections présidentielles de 2012. Mais un mensonge de plus au tableau noirci des fausses promesses et autres fraudes de Nicolas Sarkozy n’émeut personne. Pourtant, voilà qu’est de retour la sarkolâtrie d’une droite molle en attente du rédempteur, crucifié entre libéraux fédéralistes et simulacre de droite couillue impotente, après un an de latence ponctué de photomontages de mauvaise qualité contre le président Hollande et de dissensions internes. Gageons que ce retour désordonné ne manquera pas de faire tomber les masques de bon nombre d’individus qui se goinfrent à tous les râteliers politiques et associatifs depuis moins de deux ans. Le retour de Nicolas Sarkozy est une occasion de plus pour rappeler aux Français de droite à qui la bonne foi n’a pas encore pas fait défaut quel échec le dernier quinquennat constitue à tout point de vue.

Lire la suite

Septième Journée de réinformation de Polémia « La bataille culturelle »

UAHXMcr.jpg

Entretien avec Aude de Kerros

Contre l’art contemporain, la dissidence

 

 

Ce samedi 18 octobre, Polémia consacre sa septième journée de réinformation à la Bataille culturelle (cf. notre interview de Jean-Yves Le Gallou, Présent du 23 septembre). L’artiste et essayiste Aude de Kerros participera à une table ronde sur l’art caché, en abordant particulièrement la question des voies de la dissidence. Entrer en résistance ? Aude de Kerros nous explique comment et pourquoi.

— L’intrusion de l’art contemporain dans les lieux patrimoniaux (châteaux, abbayes…) est-elle une désinformation ?

— C’est plus exactement une déprogrammation et une reprogrammation autrement.

Lire la suite

mardi, 14 octobre 2014

Eric Zemmour chez Jean-Jacques Bourdin sur RMC

jeudi, 09 octobre 2014

Où est l'Ecole libre ?

ecole1.jpg« Les écoles hors contrat se multiplient et constituent un exemple de réussite qui devrait inspirer »


Dès qu’il s’agit d’Éducation nationale, l’opinion publique distingue entre l’École publique et l’École privée sous contrat avec l’État appelée aussi École libre. Mais celle-ci est-elle vraiment libre ? Elle n’a pas la liberté des programmes scolaires ni la liberté de recrutement des enseignants dont la formation est calquée sur celle des professeurs de l’École publique. Elle n’a quasiment plus de liberté dans les méthodes d’enseignement. Sa spécificité et sa valeur ajoutée ne résident plus dans son caractère confessionnel car rares sont les écoles catholiques qui ont encore une véritable approche chrétienne de l’enseignement. Comme dans l’École publique, les méthodes désastreuses d’éducation à la lecture qui génèrent de faux dyslexiques sont largement répandues. Ce qui la spécifie réside dans son indépendance de gestion de ses infrastructures, dans un surcroît d’autorité et d’éducation au respect envers les professeurs et dans une approche plus réaliste de l’enseignement. L’École catholique est-elle donc toujours une école libre ?

Lire la suite

lundi, 06 octobre 2014

L'aide médicale d'Etat renforcée en 2015 : +73.000.000 d'euros

Les crédits alloués à l’aide médicale d’Etat, dispositif qui permet de prendre en charge les soins des étrangers sans papiers et sans ressources, seront augmentés de 73 millions d’euros en 2015, selon le projet de loi de financement présenté aujourd’hui.

En raison d’une augmentation du nombre des bénéficiaires, 73 millions supplémentaires abonderont les crédits pour l’AME (contre une augmentation de 17 millions lors du précédent budget). Ce montant prend toutefois en compte les effets, attendus en 2015, de la réforme du droit d’asile.

En juin, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait déjà reconnu que les dépenses de l’AME avaient fortement dépassé les prévisions en 2013 en raison de « la forte poussée du nombre de bénéficiaires ». Le gouvernement avait prévu pour cette année-là une dépense de 588 millions d’euros, et « les dépenses constatées seront à l’arrivée de 744 millions d’euros », avait expliqué la ministre.

Le Figaro

Mieux comprendre l’AME :