Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 mai 2014

Saint Gratien : C'est l'histoire d'un mec...

ungestesuffit.jpgC'est l'histoire d'un mec qui vole une voiture et qui fonce sur des policiers qui veulent l'interpeller. Ce mec prend la fuite. Il est retrouvé dans un logement deux heures plus tard en possession  de 10 000€ et d'une arme de poing. Finalement il est remis en liberté à l'issue de sa garde à vue.

L'histoire : 

Un policier de la brigade anticriminalité (BAC) a dû faire usage de son arme, vendredi, à Saint-Gratien, afin de stopper un homme qui accélérait en sa direction à bord d'un véhicule volé. Cet individu de 33 ans, très défavorablement connu des services de police, était suspecté d'avoir dérobé cette Renault Kangoo la nuit précédente, dans une commune voisine.


Les fonctionnaires avaient donc mis en place une surveillance discrète autour de ce véhicule depuis 6 heures. Mais ce n'est que vers 16h45 que le suspect est monté au volant de véhicule. Il a alors aperçu les policiers qui circulaient à pied dans la même rue. Ces derniers ont d'abord tenté d'intercepter la voiture, mais celle-ci a foncé délibérément dans leur direction. 

L'un des policiers de la bAC a alors tiré à trois reprises sur le véhicule, qui a stoppé sa folle course sans toucher les forces de l'ordre. Le suspect, qui n'a pas été touché par les tirs, a réussi à prendre la fuite dans un immeuble situé à proximité. 

Vers 19h15, il a toutefois été interpellé à l'intérieur du logement où il se trouvait avec sa compagne de 22 ans. Le couple a été placé en garde à vue. Les enquêteurs ont alors mené une perquisition très fructueuse à leur domicile. Une somme approchant les 10 000€, a notamment été saisie, ainsi qu'une arme de poing.

À l'issue de la garde à vue du couple, l'homme a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire, après avoir été mis en examen. Sa compagne a été laissée libre.

Les commentaires sont fermés.