Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 septembre 2012

Mangez-vous du camembert d'origine chinoise ?

Camembert_Isigny.jpgLe capitalisme fromager ne respecte plus rien. Pas même notre bon vieux camembert, sacrifié sur l'autel du mondialisme par les multinationales Lactalis, Bongrain et Isigny-Sainte-Mère. 

Ces industriels peu scrupuleux ont été assignés en justice en mars dernier par l'association de défense de l'AOP (Appellation d'Origine Protégée) "camembert de Normandie". Elle leur reproche d'utiliser la mention "frabriqué en Normandie" pour tromper le consommateur en singeant la mention "camembert de Normandie" détenue par les seuls détenteurs de l'AOP.

Le "camembert de Normandie" répond à un cahier des charges draconien garantissant l'authenticité du camembert produit. En revanche, le "camembert fabriqué en Normandie" signifie simplement que l'usine de production est située en Normandie, sans aucune garantie quand à l'origine des composants du camembert produit. 

D'après l'association, "À 1 euro la boîte, le lait vient forcément de l'étranger, souvent sous forme de poudre". Ainsi votre camembert acheté chez Leclerc, Intermarché, Monoprix, Lidl ou Systeme U*, est beaucoup plus néo-zélandais voire chinois que normand !

Seulement 5% des camemberts fabriqués en France possèdent l'AOP "camembert de Normandie" et seuls neuf producteurs de fromages peuvent la revendiquer.


source : rivarol n° 3058

*ces enseignes sont également visées par la plainte de l'association du fait de la commercialisation de camemberts sous leurs marques distributeurs.

Les commentaires sont fermés.