Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 12 juin 2012

L'abattoir halal d'Ableiges dans la ligne de mire de la justice

2037912_199a6978-b0f4-11e1-accf-00151780182c_640x280.jpegLa procédure concernant l’abattoir d’Ableiges est désormais entre les mains du parquet. Elle regroupe toute une série d’infractions relevées sur place par les services vétérinaires, la plus grave sur le plan pénal étant l’enfouissement illégal des déchets, un délit qui pourrait valoir jusqu’à deux ans de prison et 75000 € d’amende au gérant, Mohamed Hammouti

 

Autour de 2 tonnes de déchets auraient été ensevelies, pendant deux ans, à l’arrière des bâtiments, avant d’être recouvertes par une dalle en béton.

De plus, toute une série d’irrégularités ont été constatées sur place : des manquements relatifs aux périodes de fonctionnement — l’abattoir dépassait les deux journées par semaine autorisées — et d’ordre sanitaire. Des infractions concernant les conditions d’abattages, les règles d’hygiène, l’absence de vestiaire ou le manque de désinfection ont été relevées. Les salariés ont notamment souligné la présence de puces rouges qui leur dévoraient les mollets.

L’abattoir se prévalait également d’être halal, alors qu’aucun sacrificateur n’était visiblement en règle.


Le parquet de Pontoise a confirmé la semaine dernière que des investigations complémentaires vont être menées. Elles pourraient concerner les conditions dans lesquelles travaillaient des employés, parfois logés sur place dans des chambres aménagées.

Des têtes d’ovins émergent toujours de la terre meuble derrière l’abattoir. Mais Mohamed Hammouti se défend d’avoir enfoui plusieurs tonnes de déchets. « Un employé en a juste vidé deux pour ne pas louper un client », explique-t-il. Le gérant reconnaît aussi avoir couvert le tout en posant enfin la dalle réclamée par les services vétérinaires. « Mais il n’y avait que 300 kg à 350 kg. Je savais ce qu’il y avait dessous. J’essaie d’expliquer les circonstances dans lesquelles cela s’est produit. » Il indique alors être victime d’un conflit  avec l’équarrisseur qui, n’étant plus payé, ne passe plus. « Il y en a un seul sur le Val-d’Oise. Il fait ce qu’il veut » indique-t-il.

Quant à l’abattage des poulets opéré malgré l’interdiction, il assume également. « Il faisait 35 oC. Je risquais de me retrouver avec 400 poulets morts en cagettes. Je risquais aussi la maltraitance d’animaux », avance-t-il.

source : Le Parisien

Commentaires

J'ai même eu des informations d'une adjointe au maire que cet espace fut cédé pour la construction de maison mais que finalement ce fut un abattoir ce qui fait qu'il ne paye pas les mêmes impôts mais comme il est ami avec le maire il lui ai possible d'effectuer ces magouilles contre quelques saucisses/merguez offert a la mairie d'ableiges lors d’évènement.

Voilà quelques infos supplémentaire sur cet abattoir sans règle.

Écrit par : Ed | mercredi, 13 juin 2012

Maire : Max Levesque DVD également président de la CC

1ère commission :Administration Générale, Finances, Budget &, Personnel
Vice-Président en charge de la commission : Annie Allegre
Membres :Max Levesque, président de la C.C., Patrick Pelletier, Xavier Lerdu, François Degorge (pour Michel Finet) , Laurence Manoff, Xavier Chavanne (pour Michel Noury), Bernard Lorin, Guy Paris, Jean Ramboz, Michel Abraham, Jhony Bourgin, Robert de Kerveguen.

Écrit par : Max | jeudi, 14 juin 2012

pourquoi accepte-on encore de telles horreurs iniques et dangereuses?

Écrit par : carlotti | mercredi, 20 juin 2012

Arrêtez de"gober" tout ce que vous dit ce menteur , il abattait 80 à 100 ovins par semaine ,sachant qu'un mouton de 50 kg permet de vendre 25 kg de carcasse ,il reste donc 25 kg de déchets (viscères,sang ,tête,peau) c'est donc ,hypothèse basse : 80 ovins x 25 kg = 2000 kg par semaine que Mohamed (et non ses employés qui étaient traité comme des chiens) a enterré pendant plusieurs mois ,pour 6 mois celà fait déjà 50 tonnes.
Si nous évoquons les poulets Hammouti a abattu jusqu'à 6000 poulets par semaine , hypothèse basse : 6000 poulets x 500 grammes = 3000 kg de viscères,sang et plumes par SEMAINE
pour 6 mois celà fait 64 tonnes + 50 tonnes pour les ovins

Écrit par : Bill | jeudi, 07 février 2013

Les commentaires sont fermés.