Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 17 mai 2012

Vingt-neuf interpellations après les affrontements

Le déchaînement de violences entre deux bandes de L’Isle-Adam et Beaumont-sur-Oise a fait deux blessés. Hier soir, quatre jeunes ont été déférés au parquet de Pontoise.


Depuis dimanche, deux bandes rivales de L’Isle-Adam et de Beaumont-sur-Oise se rendent coup pour coup. Hier, 4 jeunes parmi les 21 placés en garde à vue lundi soir lors d’un des affrontements ont été déférés en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Pontoise pour « participation à un attroupement armé ». 

 

Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire dans l’attente de leur jugement, prévu le 29 juin, avec interdiction de se croiser d’ici là. Une décision prise « pour calmer les esprits et après avoir hésité » a indiqué le tribunal hier soir. Au  des violences, deux jeunes avaient été blessés à coups de couteau.

La rivalité entre le quartier de l’Abbé-Breuil, à L’Isle-Adam, et Boyenval, à Beaumont-sur-Oise, s’est ranimée à l’occasion d’un match de foot pourtant amical au départ. Dimanche après-midi, une altercation oppose des joueurs, peut-être pour une querelle amoureuse.

Un des footballeurs, originaire de L’Isle-Adam, préfère s’éclipser, quitte à récupérer ultérieurement sa voiture. Mais en revenant, son véhicule n’a plus de pare-brise. Il part avec ses amis demander des comptes et, vers 19 heures, c’est une première expédition punitive qui est menée.

Une bataille rangée, rue Léon-Godin à Beaumont, est rapidement suivie par 8 interpellations. Un jeune est hospitalisé, blessé à l’œil, 7 autres sont placés en garde à vue. Tous ont été remis en liberté.

Le lendemain, c’est le match retour. Il est 22 heures, aux abords du parc Manchez, à proximité de l’hôtel de ville, une quarantaine de jeunes se retrouvent face à face à L’Isle-Adam. Ils sont encagoulés et  de battes de base-ball, certaines truffées de vis, de bâtons, de tessons de bouteille et de couteaux. Pour séparer tout le monde, les policiers, qui avaient disposé des effectifs dans l’éventualité d’un nouvel affrontement, ont dû faire usage de leurs flash-balls. Au , 21 jeunes ont été interpellés par les policiers, souvent avant même d’avoir pu en découdre.

Cela a sans doute permis de limiter les conséquences de l’affrontement. Cependant, 2 des protagonistes ont été retrouvés blessés, touchés par des coups de couteau. Ils s’étaient réfugiés dans un immeuble. L’un d’eux, âgé de 19 ans, a été sérieusement atteint dans le dos. Des blessures suffisamment sérieuses pour que les médecins jugent que son pronostic vital est engagé. Hospitalisé à Beaumont-sur-Oise, le jeune se trouvait finalement hier hors de danger. Une deuxième victime, âgée de 18 ans a été plus légèrement blessée, au niveau du thorax. Les enquêteurs ont par ailleurs retrouvé à proximité de la rixe un couteau ensanglanté qui pourrait être l’arme utilisée. L’enquête se poursuit pour ces violences avec arme.

Parmi les 21 interpellés lundi, il y avait un mineur qui a été remis en liberté le lendemain. Les 20 autres ont vu leur garde à vue prolongée sur instruction du parquet de Pontoise. Quatre d’entre eux, pour lesquels la possession d’une arme aurait été établie, notamment par la vidéo, ont été déférés hier. Deux appartiennent à la bande originaire de Beaumont, les deux autres sont de L’Isle-Adam. Les services de police restaient mobilisés hier pour parer à toute nouvelle expédition punitive — alors que ces deux quartiers n’avaient pas fait parler d’eux depuis plusieurs mois.

source : Le Parisien

Les commentaires sont fermés.