Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 septembre 2011

Orly-Ville : Un convoyeur de fonds tué lors d'un braquage

orly ville.jpgDes malfaiteurs se sont attaqués au siège social de la société de convoyage de fonds Temis, à Orly-Ville (Val-de-Marne), ce mercredi matin, à 5h55, au moment de la relève des équipes. Un convoyeur de fonds est mort dans l'attaque, deux autres ont été blessés. «Mais a priori leurs jours ne sont pas en danger», a indiqué le préfet du Val-de-Marne, Pierre Dartout, qui s'est rendu sur place. 


Les braqueurs, au nombre de 4 à 6, étaient cagoulés et habillés en policiers, portant des tenues noires d'intervention de nuit. Lourdement armés, ils ont utilisé deux charges explosives. La première contre la porte sur rue du bâtiment, la seconde contre le coffre proprement dit. 

Deux explosions

L'un des employés de la société Temis, un homme âgé de 53 ans, qui se trouvait derrière la porte, a été tué par la première explosion, les jambes arrachées. Une source proche de l'enquête avait affirmé dans un premier temps que la victime était une femme. 

Deux autres employés ont été blessés par le souffle de l'explosion. L'un d'eux, le plus grièvement touché, a été dirigé vers l'hôpital Henri-Mondor de Créteil. L'autre a été choqué. Les autres employés, au nombre de six selon nos informations, se sont retranchés durant l'attaque à l'intérieur de l'établissement, dans le bloc blindé. 

Un passant brièvement pris en otage

Les malfaiteurs se sont enfuis, semble-t-il sans être parvenus à leurs fins. Pour couvrir leur fuite, ils ont mis le feu à une voiture afin de bloquer la rue. Ils ont ouvert le feu sur les policiers arrivés sur les lieux, faisant usage d'armes de guerre du type kalachnikov. Le gang a ensuite pris la direction de l'autoroute A6, à bord de deux véhicules dont un 4x4 Audi. Les malfaiteurs ont brièvement pris un passant en otage, l'embarquant de force dans leur voiture. L'homme a été relâché une heure plus tard, à 7h17, à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), au niveau de l'échangeur autoroutier. Il n'a pas été blessé.

La BRB a bloqué tout le quartier autour de la société de convoyage, mettant en place un très gros dispositif sur une centaine de mètres. On note notamment la présence de véhicules du laboratoire central de la PP et des services de déminage. 

«On a affaire à un véritable commando, a déclaré sur place au parisien.fr Luc Poignant, du syndicat Unité-SGP Police. On est passé à l'échelle supérieure avec cette attaque d'un site fixe, ce qui ne s'était plus produit depuis plusieurs années». En août 2007, deux convoyeurs de fonds de cette même société Temis avaient été attaqués à Ivry-sur-Seine par deux ou trois hommes, qui n'avaient rien emporté.

LeParisien.fr 

Les commentaires sont fermés.