Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 juin 2015

Fête de la Courtoisie le 14 juin 2015

radio courtoisie

mercredi, 27 mai 2015

FAJ reçoit Johan Livernette samedi 6 juin à Paris

image.jpg

PAF : 5€

lundi, 13 avril 2015

Le 10 mai, hommage à Sainte Jeanne d'Arc

2312247465.jpg

Jérémy Thebault appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Alain Soral appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Marion Sigaut appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Béatrice Bourges appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

Pierre Hillard appelle à rendre hommage à Saint Jeanne d'Arc le 10 mai :

lundi, 09 février 2015

Sarcelles : « ceux qui parlent de mixité sociale la veulent pour les autres »

Nous avons choisi ce soir de nous intéresser à Sarcelles dans le Val-d’Oise, en région parisienne. Une ville qui connaît depuis quelques années un repli communautaire.

via fdesouche

lundi, 19 janvier 2015

Islamisme : Les patriotes réduit au silence

Hier une manifestation devait avoir lieu à l'initiative de Riposte laïque et Résistance républicaine place de la Bourse à Paris pour « exiger l’expulsion de tous les islamistes de France ». Cette manifestation a été interdite par la Préfecture de Paris et les personnes qui souhaitaient s'y rendre ont été pourchassés toute la journée par les forces de police.

Pendant ce temps, une manifestation d'extrême gauche et de musulmans avait lieu place des innocents à Chatelet au cris de "Allah Akbar" avec la complaisance des pouvoirs publics.

Notons enfin qu'à Nantes, le film "l'Apôtre" qui raconte la conversion d'un musulman au catholicisme a été déprogrammé par crainte d'attentat. 

Voilà la liberté d'expression en France.

Les patriotes encerclés par la police :

10427350_1591462647756157_7549506340619883082_n.jpg

 

vendredi, 05 décembre 2014

[COLLOQUE] « Pour un nouveau régime », le 6 décembre à Paris

visuel-1-184bb.png

vendredi, 28 novembre 2014

Soutenons les agriculteurs contre le gaspillage des terres agricoles !

ILS SONT ARRIVÉS TÔT avec leurs tracteurs, hier matin, derrière le centre Leclerc. Trente cultivateurs du Val-d'Oise et des Yvelines ont investi un terrain de 5 ha en jachère, situé au croisement des routes de Dieppe et d'Ennery et préempté par la commune d'Osny, pour une opération nationale intitulée « Stop au gâchis foncier, les Jeunes agriculteurs Ile-de-France Ouest en action pour sauver leurs terres agricoles ». « Nous venons symboliquement cultiver du blé sur 2 ha de ce champ, explique Pierre Bot, le secrétaire général du syndicat pour le Val-d'Oise, les Yvelines et l'Essonne. »

source : le parisien

Retrouvez nos articles sur le sujet :
http://faj.hautetfort.com/apps/search/?s=terres+agricoles

jeudi, 23 octobre 2014

Paris : 95 millions d'euros pour deux mille clandestins

Alors que le gouvernement ne cesse de diminuer les aides pour les familles Françaises (reforme des allocations familiales...), et met durement à contribution les classes moyennes et les retraités, une quinzaine de jeunes clandestins africains soutenus par les syndicats lycéens seront pris en charge par la Ville de Paris. 

La Mairie de Paris fait, elle, valoir ses efforts : 95 millions d’euros en 2014 (contre 35 millions d’euros en 2008) sont consacrés à la prise en charge de deux mille jeunes, dont sept cents sont majeurs et bénéficient d’un contrat « Jeune majeur », à condition qu’ils suivent avec sérieux leur scolarité. 

Mardi 21 octobre, on savoure la victoire, et l’humeur est à la fête dans les locaux de ce syndicat lycéen où ces jeunes, dont certains scolarisés dans des lycées professionnels, avaient, depuis huit jours, trouvé refuge. L’après-midi même, une trentaine de personnes, des jeunes migrants, entourés de militants du Réseau éducation sans frontière (RESF) et de l’Association accompagnement et défense des jeunes isolés étrangers (Adjié) avaient manifesté sur le parvis de l’Hôtel de ville.

Cette solution, bienvenue pour la quinzaine de lycéens soutenus par la FIDL, n’épuise pourtant par le problème de l’afflux soudain de ces jeunes, accru depuis trois ou quatre ans. Venus du Sénégal, du Cameroun, du Mali, ils débarquent, après un incroyable périple, en Ile-de-France sans un sou ni un contact. [...]

source : le monde

mercredi, 17 septembre 2014

21 septembre : Manifestation de soutien aux Chrétiens d'Orient

affiche-21-septembre-verso-2.jpg

mardi, 24 juin 2014

Le Conseil régional gaspille votre argent !

hemicycle-crif.jpgL'argent c'est le nerf de la guerre, c'est encore plus vrai dans la dernière ligne droite du mandat de Jean-Paul Huchon (PS) à la tête du Conseil régional. Alors que l'instance votait hier une procédure de simplification des versements de subventions  de moins de 50 000 € en contrepartie d'un renforcement des contrôles, Valérie Pécresse a une nouvelle fois dénoncé la "gabegie qui sévit de manière permanente" au sein de la collectivité. 

12 000 € pour construire une yourte de 10 m de diamètre et mettre à disposition des vélos bricolés en triporteurs, 18 000 € pour "provoquer la parole des habitants et la sublimer artistiquement", 12 000 € pour promouvoir la pratique des jeux de société, 12 578 € pour réaliser un herbier à Sao Paulo (Brésil), 2 500 € pour la réinsertion  des détenus via des ateliers de percussions africaines, 10 000 € pour "rappeler aux autorités et à l'opinion publique chilienne l'engagement du Conseil régional au Chili", 129 726 € pour un centre d'animation culturelle au Mali, etc. 

"face à cette utilisation inacceptable de l'argent des Franciliens, nous demandons que cesse ce gaspillage. Nous proposons que ces crédits soient redéployés vers l'apprentissage, priorité pour notre jeunesse", conclut la chef de file de l'opposition. 

Réponse cinglante des troupes de Jean-Paul Huchon : en 2013, le Conseil régional a versé 536 millions d'euros, une sommes stable  depuis le début du mandat. Sous entendu, la liste à la Prévert de Valérie Pécresse ne représenterait qu'une goutte d'eau. Sur cette somme, 147 millions sont consacrés aux centres de formation des apprentis (CFA) et 61 millions aux lycées privés. Par ailleurs, la région via un communiqué officiel, "revendique totalement le fait de subventionner des associations comme la Croix Rouge, le Secours catholique, ou les nombreuses associations de quartier, pourvoyeuses d'emplois et de lien social."

Mais quid des "subventions farfelues" comme aime à les surnommer la droite ? "Pour l'herbier de Sao Paulo, par exemple, se justifie la majorité régionale, c'est un projet de coopération scientifique piloté par le Muséum national d'histoire naturelle. Contrairement au dires de Madame Pécresse, ces projets ont toutes leur pertinence en matière de rayonnement, d'attractivité et de solidarité internationale pour l'Ile-de-France."

source : Le Parisien

samedi, 10 mai 2014

11 mai 2014 : Défilé en hommage à Sainte Jeanne d'Arc à Paris

Sans titre-1.jpg

 

mercredi, 23 avril 2014

Evry (91) : Une jeune femme torturée et violée. "Les Français sont tous des fils de pute" (Màj)

Dans la nuit de samedi à dimanche, une jeune femme a été « violemment agressée sexuellement » à Courcouronnes.

C’est un automobiliste qui découvre, quelques heures plus tard, la femme de 18 ans, toujours en vie, à moitié dénudée, le corps couvert d’ecchymoses. La victime a expliqué aux enquêteurs avoir été abordée par quatre individus devant la gare d’Evry-Courcouronnes. La menaçant avec un couteau, ils lui auraient volé son téléphone portable et ses bijoux, avant de l’entraîner dans le parc des Coquibus à Courcouronnes. A cet endroit, les agresseurs l’auraient frappé à coups de bâton et violé.

Vers 4h45 du matin, la victime est prise en charge par un automobiliste qui s’arrête la voyant errer à proximité du lac de Courcouronnes. Il la conduit directement à l’hôpital où les médecins diagnostiquent une fracture du nez et de la mâchoire ainsi que de multiples contusions sur le corps.

Les agresseurs sont toujours en fuite.

source : M6 

Addendum 01.04.2014 :

Les enquêteurs de la PJ d’Evry ont arrêté ce lundi quatre suspects. Ils seraient âgés de seulement 17, 15, 13 et 11 ans.

source : Le Parisien

Addendum du 09/04/14 : Les voyous l’ont agressée parce qu’elle était française et que « les Français sont tous des fils de pute »

Les quatre voyous sont mineurs : deux de 13 ans, un de 15, le quatrième de 17. Trois frères turcs, un Marocain. Signes particuliers : l’aîné, 17 ans, a été rendu à la liberté six mois plus tôt après avoir purgé les deux tiers d’une peine de deux ans d’emprisonnement à la suite d’un viol commis sur le fils d’un sous-officier de gendarmerie. Libéré sans contrôle. Le voilà récidiviste. Deux autres ont déjà été interpellés pour vol avec violences. Quatre agresseurs, trois récidivistes — mineurs !

Lors de leurs interrogatoires, et sur ce que l’on a pu savoir de l’enquête, les mineurs n’auraient pas formulé le moindre remords. Au contraire, ils ont exprimé leur haine : oui, ils n’auraient pas touché la jeune fille si elle avait été turque ; oui, ils l’ont agressée parce qu’elle était française et que « les Français sont tous des fils de pute ».

Le juge qui les a fait incarcérer les a mis en examen pour viol en réunion et barbarie, mais aussi, plus rare, pour racisme.

source : Valeurs actuelles

Le Parisien en a fait quelques lignes. Et ça a été relayé un peu par Valeurs Actuelles. Une jeune fille de dix huit ans sort du RER. Sous la menace d’un couteau elle est entraînée dans un terrain vague. Et pendant deux heures elle est violée et re-violée. Torturée. Battue jusqu’au sang. Il faut bien que jeunesse se passe…

Les auteurs ont été arrêtés. Des mineurs dont un multirécidiviste déjà condamné pour viol. Ils vivent dans un foyer de la région. Ils sont âgés de 11 (11 ans !) à 17 ans. Un juge les a mis en examen pour viol avec « actes de barbarie ». Interrogé par lui ils ont invoqué une circonstance atténuante : « toutes les Françaises sont des putes. » Ce qui leur a valu une inculpation supplémentaire pour « racisme ».

Alors parlons-en. Pourquoi ? Non pas pour eux : ils sont déjà perdus. Mais pour leurs copains, leurs familles, leurs amis. Pour des milliers d’autres qui doivent savoir que ce genre de sauvagerie ne sera ni accepté ni impuni. Pour des millions d’autres qui, eux, ont besoin de savoir qu’ils seront protégés et que les criminels seront punis. C’est ce qui se passerait si les journaux faisaient leur travail au lieu de s’intéresser uniquement à un notaire escroc, un conseiller municipal corrompu, ou un banquier indélicat.

On vérifiera au moment du procès des jeunes barbares la publicité accordée au verdict. Quant à Marseille un voyou tue un autre voyou à la kalachnikov ça fait du bruit. Beaucoup de bruit. Les ministres défilent les uns après les autres dans la citée phocéenne. Et même le premier d’entre eux. Mais il semblerait qu’une jeune fille violée ne vaut pas un dealer abattu…

source : Atlantico

via Fdesouche

samedi, 19 avril 2014

Le plan "lose" du week end de Pâques : la soirée sataniste des Femen

Femen-OPen-Door-Party-Tract-MPI.jpgVous trouvez la chasse aux œufs ringarde ? Passer le week-end de Pâques avec vos proches désuet ? L’idée d’un barbecue entre amis vous fait frémir ? Surtout si la dominance masculine s’exerce pour faire cuire la viande ?

Lire la suite

mardi, 15 avril 2014

FAJ : Défilé de Sainte Jeanne d'Arc

Sans titre-1.jpg

Cortège France Action Jeunesse. Les drapeaux FAJ vous aideront à vous repérer. 

lundi, 17 mars 2014

Pollution: circulation alternée à Paris, 3.000 PV dressés à 10h30

c3eee852654d93f4d1667ed8e36b762a53d4cc2a.jpgParis et sa proche banlieue redécouvraient lundi la circulation alternée depuis 05H30, mesure anti-pollution inédite depuis 1997 à laquelle les automobilistes semblent s'être pliés, avec moins de bouchons dans la matinée, même si 3.000 infractions ont été constatées.

Sauf dérogations, seules les voitures et motos dotées de plaques impaires sont autorisées à circuler dans la capitale et les 22 communes limitrophes.

Lire la suite

dimanche, 16 février 2014

Réduction de 75% de l'abonnement transport pour les clandestins en Ile-de-France : 10 millions d'euros par an avec la complicité de l'UMP

aide-medicale-de-etat-ame-991-63eed.jpg"Campagne nauséabonde", "radicalisation du discours", "déclarations mensongères",… Les élus n'avaient pas de mots assez durs début février, pour qualifier la proposition faite par Valérie Pécresse en commission permanente du Conseil régional d'Ile-de-France.

La chef de file de l'opposition UMP dénonce la réduction de 75% de l'abonnement transport accordée, selon elle, à près de 125 000 étrangers en situation irrégulière, bénéficiaires de l'AME (aide médicale d'Etat) et vivant en région parisienne. Elle a demandé officiellement la suppression de cette "aide injuste et injustifiée".

Dans un communiqué, le président (PS) du Conseil régional, Jean-Paul Huchon, rappelle que c'est un gouvernement de droite, le gouvernement Raffarin, qui a décidé dès 2004 d'étendre l'aide sociale aux transports de 50 % aux bénéficiaires de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) et de l'AME, dont les clandestins. "Le groupe UMP n'a manifestement pas la mémoire de ses propres votes puisqu'en 2012, ce dernier conduit par Valérie Pécresse, a voté la reconduction des conventions relatives à la tarification sociale en Ile-de-France, et notamment la réduction portée à 75% pour les bénéficiaires de l'AME."

Enfin, l'exécutif régional conteste les chiffres avancés par Valérie Pécresse. "Le coût pour la région de la tarification sociale pour les bénéficiaires de l'AME est de 10 millions d'euros par an" et non 100 millions  comme le calculait l'ex-ministre UMP du budget. Il concernerait moins de 110 000 personnes sur les 600 000 Franciliens bénéficiant des aides au transport.

"Madame Pécresse a l'air de dire que c'est injuste, que les clandestins seraient plus aidés que les Franciliens pauvres. C'est faux !" assène  Pierre Serne (vice président EELV du Conseil régional en charge des transports). "Les plafonds de ressources pour obtenir ces aides sont les mêmes." Des réactions qui ne perturbent pas la principale intéressée. "Il n'est pas normal que quelqu'un qui enfreint les lois de la France en étant illégalement sur le territoire touche une aide quand un Francilien qui gagne plus de 8 000 € par an (le plafond pour l'AME et la CMU) n'y a pas droit".

source : Le Parisien

Lire la suite

dimanche, 09 février 2014

Plusieurs milliers de personnes à la manifestation contre les Fem-haine

femen5.jpg

Samedi 8 février, avait lieu à l’appel de l’AGRIF  un rassemblement place Vauban à Paris pour demander la dissolution du groupe des Fem-haine et l'expulsion d'Inna Shevchenko la chef de file du groupuscule violent et anti-chrétien.

En présence d'une dizaine de militants de France Action Jeunesse, plusieurs milliers de personnes (environ 7 000) ont participé à cette manifestation. 

Les orateurs ont dénoncés tour à tour les connivences entre le mouvement Ukrainien FEMEN et le parti Socialiste, le choix de François Hollande de l’effigie de leur leader pour représenter Marianne sur le Timbre Poste. Ils ont rappelé qu’elles sont venues agresser des femmes et des enfants dans des poussettes lors d’une manifestation de Civitas en 2012 et qu’elles sont entrées dans l’église de la Madeleine à trois jours de Noël pour y mimer un avortement de Jésus avec du foie de veau sanguinolent.

Elles vont être jugées le 18 février prochain suite à la plainte du recteur de la cathédrale Notre Dame de Paris.

 

Discours d'Alain Escada, Président de Civitas :


source : media presse info

 

lundi, 27 janvier 2014

Samedi 8 février : Manifestation contre les Fem-Haine à Paris

157c6c6cd616f458d56a6caf427711f8_XL.jpg

Jour de Colère dans Paris

JDC, jour de colère, manifestation, hollande dégage Dimanche, de la Bastille aux Invalides, c’était Jour de colère. Alors ils sont tous venus, la carpe et le lapin, de Sarcelles à Versailles, avec leur colère en bandoulière, sous une pluie assortie à leur humeur. 17.000 selon la police, 160.000 selon les organisateurs. Des organisateurs que personne ne connaît. Car aucun parti politique, aucun mouvement d’envergure, ni bonnets rouges ni LMPT, n’a appelé à manifester. Le succès n’en est que plus inattendu, déconcertant, inquiétant… À cette manif un peu foutraque, pas de « tenue correcte », ni de carton d’invitation exigé à l’entrée. On y vient dans son jus, comme on est, avec la pancarte qu’on s’est bricolée sur un coin de table. Suffit d’être en colère. C’est le principe.

Lire la suite

samedi, 18 janvier 2014

Dimanche 19 janvier à Paris : Marche pour la vie 2014 !

mpv2014-tract_acontrecourant-recto.jpg